Norbert KRABBE (1951) Sérigraphie signée. HandSigned Serigraph Outsider Art brut

Norbert KRABBE (1951) Sérigraphie signée. HandSigned Serigraph Outsider Art brut

Norbert KRABBE (1951) Sérigraphie signée. HandSigned Serigraph Outsider Art brut
Magnifique sérigraphie sur papier fort. 69,5 x 52 cm. Beautiful silkscreen on strong paper.

27.5" x 20.5" in. Lebt und arbeitet in Koserow/Usedom. 1976 Bekanntschaft mit Künstlern der Dresdner Szene Kontakte zu Mitgliedern der ehemaligen Künstlergruppe Die Lücke A. Opitz 1977-80 Gemeinsame Malaktionen und reger künstlerischer Austausch mit Terk Entwicklung eigener Bildideen Ausstellungen in Privatwohnungen 1981 Nach Übersiedlung vieler Malerfreunde in den Westen Deutschlands nur noch isoliertes Arbeiten 1982-89 Ausstellungsverbot. 1990 Bekanntschaft mit dem Berliner Galeristen Michael Schultz Erste Siebdruckserien Beteiligung an internationalen Kunstmessen Ausstellungen 1991 Bekanntschaft mit dem Maler Arno C.

Schmetjen in Hannover 1993 Gründung der Künstlergruppe NORA Norbert Krabbe, Arno C. Schmetjen, Tomo Storelli Atelier in Hamburg/Eppendorf 1994 Durch Vermittlung des Kunstmäzen Dr.

L'art brut est un terme inventé par le peintre Jean Dubuffet pour désigner les productions de personnes exemptes de culture artistique. Il regroupa ces productions au sein d'une collection, la Collection de l'art brut.

Création de l'Art brut Le concept d'art brut a été inventé en 1945 par le peintre français Jean Dubuffet. Il aurait employé ce terme lors de son premier voyage en Suisse cette année-là avec Jean Paulhan, mais la première fois que l'expression apparaît, c'est dans une lettre qu'il adressa au peintre suisse René Auberjonois, le 28 août 1945. Il prolonge ainsi les découvertes et les travaux faits par le Docteur Hans Prinzhorn dans les années 1920 sur l'art des « fous », mais aussi l'étude que le Docteur Morgenthaler consacra en 1921 à un interné psychiatrique qui deviendra un célèbre représentant de l'art brut, Adolf Wölfli. Très vite, en parcourant les asiles psychiatriques de Suisse où il rencontre la célèbre Aloïse, et de France, puis en y intégrant des créateurs isolés et ceux que l'on a qualifié de « médiumniques », Dubuffet constitue une collection d'uvres qui sera administrée par la Compagnie de l'art brut (à laquelle sera associé un temps André Breton) à Paris et, après bien des péripéties, sera finalement hébergée à Lausanne en 1975, où elle se trouve toujours, sous l'appellation de la Collection de l'art brut. Définitions de l'art brut L'Art brut regroupe des productions réalisées par des non-professionnels de l'art, indemnes de culture artistique, uvrant en dehors des normes esthétiques convenues pensionnaires d'asiles psychiatriques, autodidactes isolés4, médiums5, etc.

Dubuffet entendait par là un art spontané, sans prétentions culturelles et sans démarche intellectuelle. Dubuffet redéfinira souvent l'art brut, cherchant à le distinguer de l'art populaire, de l'art naïf, des dessins d'enfants, créant même la Neuve Invention au sein de sa collection cf.

Ci-après « De l'art brut à l'art singulier ». Citations « Nous entendons par là des ouvrages exécutés par des personnes indemnes de culture artistique, dans lesquels donc le mimétisme, contrairement à ce qui se passe chez les intellectuels, ait peu ou pas de part, de sorte que leurs auteurs y tirent tout sujets, choix des matériaux mis en uvre, moyens de transposition, rythmes, façons décriture, etc. De leur propre fond et non pas des poncifs de lart classique ou de lart à la mode.

Nous y assistons à lopération artistique toute pure, brute, réinventée dans lentier de toutes ses phases par son auteur, à partir seulement de ses propres impulsions. De lart donc où se manifeste la seule fonction de linvention, et non, celles, constantes dans lart culturel, du caméléon et du singe. » Jean Dubuffet, Lart brut préféré aux arts culturels, 1949 (Manifeste accompagnant la première exposition collective de lArt brut à la Galerie Drouin, reproduit dans Prospectus et tous écrits suivants, Gallimard, 1967). « Lart ne vient pas coucher dans les lits quon a faits pour lui ; il se sauve aussitôt quon prononce son nom : ce quil aime cest lincognito.

Ses meilleurs moments sont quand il oublie comment il sappelle. De l'art brut à l'art singulier Dès 1960, un architecte, Alain Bourbonnais, monte sa propre collection d'artistes marginaux en parallèle à celle de Dubuffet. Il rencontre ce dernier en 1971 et décide alors d'ouvrir son propre espace, l'Atelier Jacob, en 1972. Deux nouveaux termes sont créés : l'art "hors-les-normes" puis "singulier". Ce dernier connaitra la notoriété dès 1978 grâce à la grande exposition organisée par Bourbonnais et Michel Ragon : Les Singuliers de l'Art au Musée d'art moderne de la Ville de Paris. Cette exposition contribuera largement à faire connaître ce mouvement auprès du public. La Collection Bourbonnais s'est installée définitivement à Dicy en 1983 sous le nom de La Fabuloserie. L'Association l'Aracine arrivera quant à elle à réunir une très complète collection d'Art Brut en ouvrant un Musée en 1984 (celui-ci ayant été intégré au Musée d'Art moderne Lille Métropole6 en 1999).

La Maison des Artistes de Gugging, initiée en 1981 en marge d'un hôpital psychiatrique par le Dr Navratil, est une belle réussite et révèle des artistes désormais internationalement reconnus comme Johann Hauser ou August Walla. Dubuffet lui-même (avec la complicité du Conservateur de sa Collection, Michel Thévoz) étiquette en 1982, sous le label "Neuve Invention", tous ceux qui ne rentrent pas à proprement parler dans sa définition du créateur d'Art Brut tels que Gaston Chaissac. Ou Louis Soutter, et qui étaient jusque-là dans une collection "annexe". En 1989, Gérard Sendrey crée le Site de la Création Franche qui deviendra le refuge de nombre de créateurs autodidactes et singuliers. Et cette même année voit le jour une revue anglaise spécialisée, exigeante et d'une grande qualité, Raw Vision, qui donnera définitivement une ampleur internationale au mouvement, désigné alors sous le terme d'Outsider Art (terme proposé dès 1972 par Roger Cardinal dans son livre éponyme).

En 1991, parution du premier numéro de la revue française (et même lotoise, à l'origine) Gazogène, consacrée à l'art brut et aux artistes singuliers, hors-normes, outsider, voire "bizarres". En 1999, l'association abcd (art brut connaissance & diffusion) voit le jour.

Installée actuellement à Montreuil, elle uvre activement à la diffusion de l'art brut en s'appuyant sur la remarquable collection constituée par Bruno Decharme. Les limites du champ de l'art brut sont souvent mal comprises car difficiles à déterminer : on trouve parfois classées parmi les productions d'art brut des uvres relevant d'une création contemporaine qui, pour n'être pas professionnelles et ne pas être éloignées stylistiquement des uvres de l'art brut, n'en sont pas moins dans le dialogue avec le système traditionnel de diffusion des Beaux-Arts, d'où une certaine confusion qui se répercute dans le sens à donner au terme "Art Singulier" aujourd'hui. L'item "Norbert KRABBE (1951) Sérigraphie signée. HandSigned Serigraph Outsider Art brut" est en vente depuis le dimanche 20 avril 2014.

Il est dans la catégorie "Art, antiquités\Art du XXe, contemporain\Estampes, gravures".art" et est localisé à/en Paris.

Cet article peut être expédié aux pays suivants: Amérique, Europe, Asie, Australie.


Norbert KRABBE (1951) Sérigraphie signée. HandSigned Serigraph Outsider Art brut